Mardi 19 novembre 2013 La CGT du CPN appelle à une assemblée générale des salariés pour dire STOP

80

Si vous aussi :

  • vous refusez de devenir des petits soldats corvéables à merci,
  • vous en avez marre des rappels à domicile, suppression de repos, dépannage dans d’autres unités,
  • vous demandez de meilleures conditions de travail pour effectuer des prises en charge en sécurité et en qualité,
  • vous ne cautionnez pas les nouveaux projets de service qui ne tiennent pas compte de vos demandes et nient votre expérience professionnelle (NBH, fermeture de lits à Archambault, réorganisation du Prisme en 2 unités, …)
  • vous ne voulez pas laisser votre santé au travail et demandez le respect de votre vie privée et familiale,
  • vous demandez une meilleure considération et des revalorisations salariales,
  • vous êtes indignés du refus du gouvernement de prendre en compte de la pénibilité de nos professions pour un réel départ anticipé à la retraite,
  • ….

Que vous soyez soignants, psychologues, personnels administratifs ou logistiques, tout dans les politiques actuelles contribuent à faire grandir le malaise social.

Le travail se dégrade, les agents en sont de plus en plus dépossédés par un management aveuglé par des soi-disant procédures qualités, un certain fatalisme et la recherche d’économies dans un contexte de déficit organisé par nos tutelles.

Rappelez-vous que c’est l’ARS qui en début d’année est venue délester le CPN de 900 000 € nous mettant de fait en déficit !

Vous êtes révoltés ? Vous refusez de toujours devoir faire plus avec moins ?

Faîtes-le savoir haut et fort en participant aux initiatives proposées par la CGT !

La CGT du CPN appelle l’ensemble des agents du CPN à participer dans nos locaux à une assemblée générale mardi 19 novembre 2013 à 14 h 30.

Nous réfléchirons ensemble à la rédaction d’une motion qui sera adressée à l’Agence Régionale de Santé à l’occasion du rassemblement prévu le 21 novembre.

C’est tous ensemble que nous pourrons porter un coup d’arrêt à ces politiques d’austérité qui menacent nos emplois, l’offre de soins, la qualité de prise en charge et nos conditions de travail !

Ensemble, exigeons le changement !