Grève du 7 mars 2017 Le communiqué de presse de la CGT

84

À Paris, 35 000 personnes ont manifesté, dont des délégations venues de Bretagne, de Franche-Comté, de Bourgogne, de Normandie, de Midi-Pyrénées, du Nord-Pas de Calais, de Champagne Ardennes, de l’Isère, des Bouches du Rhône, et de bien d’autres départements…

Dans le même temps, plus de 40 manifestations se sont déroulées en territoire : 1 000 participant.e.s à Montpellier et à Bordeaux, 4 000 à Toulouse, 2 500 à Lyon, Perpignan, Valence, Marseille, et de bien d’autres départements… Partout, les cortèges reflétaient la même détermination :

Il faut que ça s’arrête. Nous ne laisserons pas faire.

La Fédération Santé Action Sociale se félicite de la convergence avec les médecins, les usagers et de nombreux autres secteurs professionnels qui se sont fortement mobilisés ce même jour.

Si les gouvernements restent sourds aux revendications des dizaines de milliers de manifestant.e.s et de grévistes, la Fédération CGT Santé Action Sociale prendra les dispositions pour amplifier la mobilisation dans l’unité la plus large, pour permettre un accès au service public de santé pour toutes et tous sur tout le territoire, et mettre en place un grand plan de titularisation dans la Fonction Publique Hospitalière et des recrutements en CDI dans le secteur privé,

Dans la dynamique enclenchée depuis plusieurs mois, l’intersyndicale CGT-FO-SUD se réunira rapidement pour envisager les suites à donner à cette journée de mobilisation.

Montreuil, le 8 mars 2017