CONSEIL DE SURVEILLANCE Question de représentativité

123


Pour la CGT, il est clair que le gouvernement cherche à réduire l'expression des salariés.

Le représentant de la CGT  s'investissait fortement dans l'ancien C.A.
Il était, entre autres, à l'initiative de rencontres en intersyndicale avec les membres du C.A.  (élus et représentants des usagers) afin de les informer des dangers de la loi HPST.

Le nouveau Conseil de Surveillance, amputé de l'analyse de la CGT, ne donnant plus qu'un avis sur la politique de l'établissement,  il y a fort à craindre que cette instance soit aux ordres du Président du Directoire (Directeur du CPN)