Clusters et situation tendue au CPN La CGT alerte

124

 

L'organisation du CPN, déjà à flux tendue, ne permet plus de tenir : le BPEAS et l'adjoint au Directeur des Soins ont fait part de leurs grandes difficultés à mobiliser des renforts soignants (tous les autres services du CPN sont aussi dans le rouge, fonctionnent en effectif de grève et l'appel au volontariat via l'application HUBLO ne fonctionne pas plus … !)

La cellule de crise a fait état de la possibilité de faire doubler les postes si l'appel à la solidarité et au volontariat ne fonctionnait pas … !!!

Pour la CGT, cette remarque est d'autant plus déplacée quand on sait que mardi 22/12, la Direction des Soins demandait déjà aux personnels de nos services d'être volontaires et solidaires en allant renforcer sur Gentilly ! 

Pour la CGT, encore une fois, on fait culpabiliser des agents déjà épuisés et aspirant à prendre du repos ! On leur parle de responsabilité mais n'inverse-t-on pas l'échelle des valeurs ?

Cette situation, nous la redoutions et il n'est pas surprenant aujourd'hui d'apprendre que le CPN se trouve impacté au même titre que ses voisins du CHRU ou de la Polyclinique de Gentilly.

Dans ces circonstances, il vous appartient en tant que cheffe d'établissement et/ou tutelles de prendre VOS responsabilités en mettant en place les mesures ad hoc pour garantir la continuité des prises en charge et la sécurité des professionnels.

La CGT vous demande de prendre enfin en compte l'ampleur de la situation et de déclencher officiellement le Plan Blanc sur le CPN, comme cela a été pratiqué sur le CHRU.

En outre et au vu de la situation actuelle, la CGT réitère sa demande de dépister sur site les professionnels du CPN à leur retour de congés, afin d'éviter la dissémination du virus que l'on craint tous après les fêtes. Si on est capable de dépister dans des supermarchés, on devrait bien pouvoir convaincre un labo d'installer une tente de dépistage sur le site du CPN !?

Dans l'attente des mesures qui ressortiront (ou pas) de cette réunion ARS / FHF du 23/12 et de vos réponses, veuillez agréer, Mesdames, l'expression de nos salutations les meilleures.

Pour le bureau de la CGT du CPN,

Jacques BRIMONT et Emmanuel FLACHAT