Attractivité et fidélisation des professionnels La CGT du CPN propose

129

Il est urgent d’aller plus loin car à la prochaine crise, l’Hôpital Public risque fort d’imploser !
Tout au long de l’année 2020. Il y a eu plus d’une centaine de démissions dans les établissements du GHT Sud Lorraine auxquelles il faut ajouter les reconversions professionnelles en cours, les arrêts pour dépression, les mobilités ou les ruptures conventionnelles empêchées (qui en disent long …)
Au CPN, c’est une quarantaine de démissions et au moins autant de dossiers de demandes de reconversion professionnelle !


Dans ces circonstances, la CGT estime que des mesures s’imposent si l’on souhaite attirer les professionnels de santé vers l’Hôpital Public mais surtout les retenir !!!
 
Le 8 avril dernier, la CGT du CPN rencontrait le Délégué Territorial 54 de l’Agence Régionale de Santé.
 
Nos demandes :
 
Un accord d’attractivité signé entre l’ARS, les établissements du GHT Sud Lorraine et les syndicats permettant de mettre en place des primes à l’embauche, de verser un salaire aux étudiants IFSI contre un engagement à servir après leur diplôme, de proposer des logements de fonction, ….
 
Le 6 mai 2021, le DT 54 nous répondait réfléchir au niveau régional à certains dispositifs destinés à attirer les étudiants des cursus de santé vers l’Hôpital Public …. et nous renvoyait vers une négociation locale dans notre établissement.
 
Le 11 mai, la CGT du CPN a donc demandé à Madame la Directrice du CPN d’ouvrir rapidement un cycle de négociations.
Il y a urgence à arrêter l’hémorragie qui se profile : départs en retraite, démissions, reconversions, … mais surtout à anticiper les dommages collatéraux que le CPN va immanquablement subir lors de l’ouverture de la clinique privée de psychiatrie du Toulois.
 
Le CPN doit user de tous les outils nécessaires pour rester attractif !
Un hôpital qui n’arrive plus à recruter est un hôpital condamné à fermer des lits, des services, … et à terme, à mourir !