26 SEPTEMBRE 2013 GRÈVE NATIONALE DES PSYCHOLOGUES

106

Les psychologues sont de plus en plus souvent sollicités dans les secteurs publics et privés : hôpitaux, établissements pour personnes âgées, écoles, instituts médicosociaux, souffrance au travail, cellules d’urgences, etc…

Pourtant, le travail des psychologues n’est pas réellement reconnu par les pouvoirs publics, et leur réalité professionnelle reste encore méconnue du grand public.

Pour exemple, dans la fonction publique (hôpitaux, maisons de retraites, aide sociale à l’enfance, prison, …) la grille salariale des psychologues n’a pas été revalorisée depuis plus de 20 ans ! Ainsi le salaire d’un psychologue (niveau de formation Bac+5) se situe en début de carrière à 1400€ par mois, soit au niveau d'un revenu d'un Bac+3.

Plus de 60% des psychologues hospitaliers sont employés avec des contrats précaires, souvent à temps partiel, et vivent en dessous du seuil de pauvreté avec moins de 800 euros de salaire mensuel !

Alors que les besoins en matière de psychologues ne cessent de croître dans tous les domaines, des milliers de jeunes diplômés sont sans emploi faute de création de postes. 

L’activité des psychologues ne relève pas du domaine médical mais de celui des Sciences Humaines. Les psychologues manifestent aujourd’hui pour que la dimension psychologique au sein de la société et dans les institutions soit prise en compte au même titre que la santé physique, l’éducation, etc… 

La précarité de l’emploi des psychologues, ainsi que les menaces qui pèsent constamment sur leur autonomie professionnelle entravent gravement l’aide ou les soins psychologiques apportés au public en souffrance.

Aujourd’hui les psychologues interpellent le gouvernement, via le ministère des finances, pour qu'un nouveau Plan de Loi de Finance de la Sécurité Sociale fixe un Objectif National des Dépenses d'Assurance Maladie en rapport avec les réels besoins de soins de la population. Nous demandons en particulier que des budgets soient alloués :

– Pour que des postes pérennes de psychologues soient créés dans les lieux où les besoins existent,

– Pour que le niveau d’expertise et de compétence des psychologues soit enfin reconnu à sa juste valeur par une revalorisation salariale,

– Pour qu’une véritable place soit faite à la psychologie dans notre société !

 

MANIFESTATION A 14H DEVANT LE MINISTERE DU BUDGET

139, Rue de Bercy – 75012 Paris