26 mai 2016 On lâche rien

87

Après plus de deux mois de mobilisation des salariés, des jeunes, des privés d'emploi et des retraités, la mobilisation se poursuit et doit s’ancrer encore plus dans les entreprises.

Le développement d'actions, de grèves dans de nombreux secteurs et de blocages pour obtenir le retrait du projet de loi travail et l'obtention de nouveaux droits, montre que la détermination reste intacte.

L’opinion publique reste massivement opposée à cette loi Travail et à l'utilisation autoritaire du 49.3 par le gouvernement.

Il faut que le gouvernement comprenne qu’il n'a pas d'autre issue que celle du dialogue avec les organisations qui luttent pour le retrait de ce projet de loi et pour être écoutées sur les revendications qu'elles portent.

C'est pourquoi la CGT et les autres organisations opposées à ce texte en appellent solennellement au Président de la République.

Des secteurs professionnels sont engagés dans un mouvement de grève reconductible, d'autres vont entrer dans l'action. La CGT, avec l’intersyndicale appellent le 26 mai prochain à une journée nationale de grève, de manifestations et d’actions.

En Meurthe & Moselle, la manifestation départementale du 19 mai a rassemblé près de 4 000 personnes déterminées à voir ce projet de loi retiré.

NON, la loi travail n’est pas adoptée définitivement !

OUI, il est possible de gagner le retrait !

Le parcours parlementaire de la loi n’est pas terminé.

Depuis le 17 mai les auditions ont débuté au Sénat, le texte proprement dit sera étudié à partir du 1er juin.

Les débats en 1ère lecture se dérouleront du 13 au 24 juin.

Le texte du Sénat sera ensuite étudié par une commission mixte paritaire (composée de députés et de sénateurs) et sera de nouveau étudié par l’Assemblée Nationale, probablement début juillet !

Tout au long de cette période, la CGT appellera les salariés, les jeunes, les privés d’emploi et les retraités à se mobiliser sous différentes formes afin d’inverser le rapport de force et d’obtenir le retrait de la Loi Travail et un droit du Travail 21ème siècle !