17 septembre 2020 Retours sur cette première journée de rentrée sociale

93

La question des effectifs dans toutes les structures et établissements du sanitaire, du médico-social et social, public et privé est devenue LA question centrale pour les personnels qui n’en peuvent plus de voir leur conditions de travail dégradées.

Ce sont 100 000 emplois qui sont à créer rapidement pour l’Hôpital public et 200 000 dans les EHPAD, ainsi qu’un plan de formation massif, l’arrêt immédiat des fermetures de lits et d’établissements….

Les salarié.e.s de nos secteurs du sanitaire, médico-social et social, public et privé, sont essentiels, notamment pour garantir à toutes et tous l’accès aux droits sociaux et aux soins. Les professionnel·le·s continuent à se dévouer corps et âme pour assurer une prise en charge de qualité et un accueil digne de la population pendant cette période de pandémie COVID 19, qui persiste et dure depuis le début de cette année.
Les revendications des personnels ne doivent pas rester sur les miettes du Ségur de la honte.
Il est urgent de continuer à s’exprimer dans la rue comme nous l’avons fait ce jour. La population ne nous a pas oublié, même si nous ne sommes plus applaudis à 20h00.

Personnels de la santé et de l’action sociale, patient·e·s, usager·e·s, après le 17 septembre, mobilisons-nous nombreux.ses le 15 octobre pour une journée d’action fédérale !