11 septembre 2019 Bilan des mobilisations et perspectives

101

Cette journée révèle aussi l’échec d’une stratégie de saupoudrage pour essayer de calmer les secteurs les plus médiatiques que sont les urgences.

Pourtant, c’est l’ensemble de nos secteurs d’activité de la santé et de l’action sociale, santé publique, santé privée, action sociale publique et privée, qui est malade.
Les personnels de ces secteurs exigentdes mesures immédiates d’arrêt de fermetures de lits et de places, d’augmentation des effectifs et des revalorisations salariales ; ceci pour améliorer les conditions de travail des professionnel.le.s et assurer une prise en charge digne et humaine de la population .

La CGT Santé et Action sociale interpellera les députés appelés à voter le PLFSS et le PLF cet automne, afin de leur rappeler la responsabilité qui le vote pourra induire, si le taux n’est pas à la hauteur des besoins, des fermetures de lits et de places, de services, d’établissements sur leur propre terre d’élection.
La CGT Santé et Action Sociale exige un niveau d’ONDAM hospitalier à 5 % au minimum, la suppression de la taxe sur les salaires qui est un impôt inique payé par l’hôpital
 (4 milliards d’€) et l’ouverture de vraies négociations avec les organisations syndicales. Madame Buzyn ne doit pas confondre dialogue social et annonces unilatérales.
La CGT Santé et Action Sociale appelle déjà ses syndicats à amplifier le mouvement dans les hôpitaux et établissements par la tenue d’assemblées générales de personnels, afin de permettre la poursuite et l’extension du mouvement dans les urgences et dans tous les autres services.
Ses syndicats s’associeront également à l’appel du 24 septembre contre le régressif projet de réforme des retraites. La rentrée sociale est hautement revendicative et les personnels sont très déterminés.
La CGT Santé et Action Sociale agira avec eux et la population pour peser sur les décisions politiques. Nous nous battrons pour un système de santé et  une protection sociale qui conjuguent les bonnes conditions de travail pour les salarié.e.s, une prise en charge de qualité accessible et en proximité pour la population.