Magazine Centre Psycothérapique de Nancy gratuit - Cent pour cent Centre Psycothérapique de Nancy
Infos Centre Psycothérapique de Nancy
 
  Rechercher dans le site de la CGT du CPN :          
   5/27/2022     17h12    Flux RSS   
Adresse - Téléphone - Permanence
Membre de la CGT du CPN ?
  login :   
  mdp :   
 - s'inscrire -   
 
  - 1 ... - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - ... 104 -  
 
 sarkozy-psychiatrie-fous-santé mentale-motion CA-discours antony-cgt cpn
 

Nous refusons de devenir des gardiens de fous


C’est le cri lancé par le représentant du personnel CGT au Conseil d’Administration du 12 décembre 2008.
Sollicitant le Président du CA au sujet des propos du chef de l’état sur la psychiatrie lors du discours du 2 décembre 2008 à Antony, à la suite du drame de Grenoble, le représentant de la CGT invite les membres du CA à dénoncer les propos du Président de la République. Il ajoute : « la déclaration du Président revêt un caractère sécuritaire qui met directement en cause les professionnels, les pratiques professionnelles et les prises en charge. Elle stigmatise les malades comme étant dangereux alors qu’ils sont eux-mêmes des victimes.


Cette prise de parole en lieu et en place des professionnels de la santé mentale reste maladroite. Les décisions qui ont découleraient ne seront donc pas adéquates voire dangereuses (murs d’enceinte, caméras de surveillance….) Il semble donc important que le conseil d’administration s’exprime par rapport à cette déclaration »
Suite aux interventions fortes des représentants des usagers et du conseil général, Monsieur le Président propose la rédaction d’une motion marquant la désapprobation totale du CA. A l’unanimité, les membres du CA émettent un avis favorable sur la rédaction de la motion.


MOTION ADOPTEE A L’UNANIMITE DU CONSEIL D’ADMINSTRATION DU CPN LORS DE LA SEANCE DU 12 DECEMBRE 2008
  
« Le Conseil d’Administration du Centre Psychothérapique de Nancy exprime unanimement, sa profonde indignation et sa vive inquiétude relatives aux propos liberticides tenus par Monsieur Sarkozy,
le deux décembre dernier à
L’hôpital d’Antony. Il est atterré de constater que de telles déclarations,annonciatrices d’une nouvelle loi en préparation, soient de nature à réintroduire la stigmatisation du malade psychique pourtant combattue avec de réels succès depuis des décennies par les professionnels
de la psychiatrie et les associations ».
Rédaction CGT du CPN  |  7/23/2010 3:32:04 PM

 les commentaires

Cliquez-ici pour être le premier à laisser votre commentaire

ou
en utilisant Facebook!


 
CGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPN